électriser


électriser

électriser [ elɛktrize ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1732 ; du rad. de électrique
1Communiquer à (un corps) des propriétés, des charges électriques. Électriser un corps, un conducteur, faire apparaître sur lui de l'électricité positive ou négative. Électriser une clôture de barbelés. P. p. adj. Particules électrisées.
2Fig. (1763) Animer, pousser à l'action, en produisant une impression vive, exaltante. enflammer, exalter, exciter, galvaniser, transporter. L'orateur avait électrisé son auditoire. « elle était faite pour électriser le monde et pour créer des séides » (Chateaubriand). P. p. adj. « Il fondit le premier sur les Arabes, et ses gens électrisés le suivirent » (Balzac).

électriser verbe transitif Développer des charges électriques dans un corps, un milieu. Provoquer, par une impression vive, l'excitation, l'enthousiasme ; enflammer, galvaniser : Électriser une foule.électriser (synonymes) verbe transitif Provoquer, par une impression vive, l'excitation, l'enthousiasme ; enflammer, galvaniser
Synonymes :
Contraires :

électriser
v. tr.
d1./d Communiquer une charge électrique à (un corps). électriser par frottement, par contact.
d2./d Fig. Causer une vive impression à, saisir, enthousiasmer. Discours qui électrise un auditoire.

⇒ÉLECTRISER, verbe trans.
A.— Charger un corps d'électricité. Électriser un corps positivement, négativement (Ac.).
Emploi pronom. à sens passif. Cf. actiniquement ex.
B.— Au fig. [Le compl. d'obj. désigne une pers., un attribut ou une manifestation d'une pers.] Produire une vive impression, exalter. Électriser le courage de qqn. Par moments, il [Ribes] est si sympathique et si nerveux, qu'il électrise le public et recueille en bloc les bravos que les autres reçoivent en détail (SAND, Corresp., t. 5, 1812-76, p. 19). Sous le grand soleil tarasconais qui les chauffe et les électrise, la cocasserie des crânes et des imaginations s'exagère en des développements monstrueux (A. DAUDET, Trente ans Paris, 1888, p. 155) :
Il éprouve le même transport, le même tumulte du sang, le même surpassement de soi, qui l'électrisaient naguère, quand un subit élan de foi, de colère et d'amour, (...) l'élevaient soudain au-dessus des foules, et de lui-même, ...
MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 698.
Emploi pronom. réfl. Tous sont frappés et remués de ses progrès et de son audace d'esprit; en l'entendant, le laborieux mais pesant Baïf s'électrise et ne rêve plus qu'innovations (SAINTE-BEUVE, Tabl. poés. fr., 1828, p. 64).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Qq. ex. du part. prés. adj. électrisant, ante. Qui produit une vive impression, qui exalte. Soudain c'est une explosion de paroles électrisantes; une remarque de quelqu'un de nous a déclenché l'appareil, toute la générosité de la poétesse proteste contre une assertion qui lui semble inhumaine (BLANCHE, Modèles, 1928, p. 57). Je revins dîner avec ennui au palais : le contact électrisant de la foule m'avait rendu plus déprimante la solitude (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 187). b) Qq. ex. du part. passé adj. électrisé, ée. ) Qui a été chargé d'électricité. La force qui s'exerce entre deux corps électrisés (POINCARÉ, Électr. et opt., 1901, p. 5). M. Rowland a reconnu que le transport mécanique d'une charge électrostatique équivaut à un courant dirigé dans le sens du mouvement : en employant un disque isolant électrisé, et en le faisant tourner avec une grande rapidité il a observé la création d'un champ magnétique (ID., ibid., p. 382). ) Au fig. Qui a reçu une vive impression, qui est exalté. Cette enfant était si belle (...) que jamais il n'oserait même lui laisser voir le trouble où sa présence le jetait. Et puis, tout aussi brusquement, sa volonté reprit le dessus, et refoula un sang plus chaud, tout électrisé, dans ses veines (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p. 60). c) L'adj. électrisable. Qui peut être chargé d'électricité. Un vieux chat musculeux (...) fait signe à un chien cagneux, qui se précipite. Le noble animal de la race féline attend son adversaire avec courage, et dispute chèrement sa vie. Demain quelque chiffonnier achètera une peau électrisable (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 329).
Prononc. et Orth. :[], (j') électrise []. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1731 le tube électrisé adj. (BRÉMOND, Trans. Phil. ds Trév. Suppl. 1752); 1732 emploi actif (M. DU FAY, Mém., p. 8, ibid.); 1805, 5 mars au fig. (STENDHAL, Journal, p. 42). Dér. du rad. de électrique; suff. -(is)é et -iser. Fréq. abs. littér. :120.
DÉR. Électrisation, subst. fém. a) Action de charger un corps d'électricité. À partir de 1847, Duchenne de Boulogne (...) a utilisé l'électrisation par bobine d'induction pour l'étude de la physiologie motrice (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 676). b) Action de produire une vive impression, d'exalter. Elle me dit que sa santé lui semblait (...) une chose providentielle, heureuse, pour me conserver par les fréquentes privations qu'elle m'impose. Oui, mais (...) la conservation m'importe moins que l'électrisation, que le renouvellement et l'inspiration par l'amour! (MICHELET, Journal, 1849, p. 72). []. Ds Ac. 1835-1932. 1re attest. 1738 (Hist. de l'Acad. des sc., p. 97 ds DG); du rad. de électriser, suff. -(a)tion. Fréq. abs. littér. : 6.
BBG. — GOHIN 1903, p. 358. — QUEM. 2e s. t. 2 1971; Fichier.

électriser [elɛktʀize] v. tr.
ÉTYM. 1732, au p. p.; de électrique.
1 Communiquer à (un corps) des propriétés, des charges électriques. || Électriser positivement, négativement un corps, faire apparaître sur lui de l'électricité positive ou négative.
(1731). Au p. p. || Électrisé, ée. || Atomes, corpuscules, particules électrisés. || Corps électrisé par contact, par influence, par frottement, par la chaleur (→ Pyroélectricité), par la pression (→ Piézoélectricité). || Fil de fer électrisé.
0.1 (…) on peut décharger la bouteille la plus électrisée ou la plus chargée sans crainte, lorsqu'en la tenant d'une main (…) on en approche une pointe de métal, cette pointe tirant successivement l'électricité de la bouteille, et par-là la déchargeant insensiblement.
Encyclopédie, art. Coup Foudroyant.
0.2 (…) un corps ne peut être dit électrisé que par rapport à un autre.
Alain, Hegel, in les Passions et la Sagesse, Pl., p. 1006.
Vx. || Électriser quelqu'un, produire en lui une commotion électrique.
2 (1772). Fig. Produire sur (qqn) une impression vive, exaltante. Animer, enflammer, enthousiasmer, exalter, exciter, passionner, saisir, soulever, transporter. || Électriser son auditoire. || Vos promesses l'ont électrisé. || Ce roman a électrisé son imagination. || Être électrisé par l'éloquence de quelqu'un. Entraîner, galvaniser, remonter (→ Boire, cit. 33).
1 Bernadotte répétait sans cesse à madame Récamier qu'elle était faite pour électriser le monde et pour créer des séides.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. IV, p. 285.
2 Oscar dit alors à son escadron : — Messieurs, c'est aller à la mort, mais nous ne devons pas abandonner notre colonel (…) Il fondit le premier sur les Arabes, et ses gens électrisés le suivirent.
Balzac, Un début dans la vie, Pl., t. I, p. 742.
3 L'espoir de pouvoir bientôt aller rejoindre André Benjamin-Constant à Alger, électrise toutes mes pensées.
Gide, Journal, 14 févr. 1912.
4 Il éprouve le même transport, le même tumulte du sang, le même surpassement de soi, qui l'électrisaient naguère, quand un subit élan de foi, de colère et d'amour, un fougueux besoin de convaincre et d'entraîner, le projetaient à la tribune d'un meeting, et l'élevaient soudain au-dessus des foules, et de lui-même, dans l'ivresse de l'improvisation.
Martin du Gard, les Thibault, t. VIII, p. 109.
——————
s'électriser v. pron.
(Passif). || Le verre s'électrise par frottement.
(1795). Fig. (Réfléchi). || La foule s'électrisait en écoutant le leader.
——————
électrisé, ée p. p. adj.
(→ ci-dessus à l'article).
CONTR. Calmer, endormir, ennuyer, lasser.
DÉR. et COMP. Électrisable, électrisant, électrisation, électriseur. Désélectriser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • électriser — ÉLECTRISER.v. a. Communiquer la vertu électrique. Électrisé, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ÉLECTRISER — v. a. T. de Physique. Développer dans un corps la vertu électrique, ou la lui communiquer. Électriser un corps positivement, négativement. Électriser une personne.   Il signifie figurément, dans le langage ordinaire, Faire une impression vive et… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • électriser — (é lèk tri zé) v. a. 1°   Mettre en évidence, exciter la propriété électrique des corps par le frottement, le contact, la chaleur ou la compression.    Électriser quelqu un, une compagnie, leur donner la commotion électrique au moyen de la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉLECTRISER — v. tr. T. de Physique Provoquer la formation de l’électricité positive et de l’électricité négative. électriser un corps positivement, négativement. Il a été électrisé. Il signifie au figuré, dans le langage ordinaire, Remuer profondément,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • électriser — vt. élèktrizî (Albanais), élètrijé (Montendry) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • électrisation — [ elɛktrizasjɔ̃ ] n. f. • 1738; de électriser ♦ Action d électriser, fait d être électrisé. Électrisation par frottement, par contact. ♢ Fig. et rare L électrisation de la foule. ● électrisation nom féminin Action, manière d électriser ; état de… …   Encyclopédie Universelle

  • galvaniser — [ galvanize ] v. tr. <conjug. : 1> • 1799; de Galvani, n. pr. 1 ♦ Électriser au moyen d un courant galvanique. ♢ Spécialt Effectuer une galvanisation (1o) sur (un organisme). Galvaniser une grenouille. 2 ♦ Cour. Animer d une énergie… …   Encyclopédie Universelle

  • enflammer — [ ɑ̃flame ] v. tr. <conjug. : 1> • fin Xe; lat. inflammare 1 ♦ Mettre en flamme. Enflammer une allumette, une bûche. ⇒ allumer, embraser. « L incendie du Grenier d Abondance avait enflammé les quartiers lointains » (Zola). ♢ Chauffer… …   Encyclopédie Universelle

  • electriza — ELECTRIZÁ, electrizez, vb. I. tranz. 1. A dezvolta, prin diverse procedee, electricitate în unele corpuri. 2. fig. A produce asupra cuiva o impresie puternică şi bruscă; a entuziasma, a înflăcăra, a anima. – Din fr. électriser. Trimis de RACAI,… …   Dicționar Român

  • AMBRE — Le terme d’ambre est employé couramment par les minéralogistes et les paléontologistes pour désigner une résine fossile que l’on trouve principalement dans les sédiments des bords de la mer Baltique. L’ambre se présente généralement sous forme de …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.